René Derouin

Né à Montréal en 1936, René Derouin habite Val-David, dans les Laurentides. Depuis plus de cinquante ans, cet artiste multidisciplinaire poursuit son œuvre unique où les notions d’identité et de territoire s’inscrivent dans une perspective globale des Amériques. Ses nombreux voyages et séjours à l’étranger ont été des sources d’inspiration essentielles dans le développement de cette vision singulière, orientée sur l’axe nord-sud. Dès les années 50, Derouin se penche sur les cultures précolombiennes et se familiarise avec l’art mural mexicain en étudiant à la Escuela de Pintura y Escultura Esmeralda de Mexico. Deux décennies plus tard, la visite du Grand Nord québécois l’amènera à explorer davantage le concept de la nordicité. En quête de ses racines, Derouin creuse l’idée d’américanité. Il se plonge ainsi au cœur des mémoires culturelles et territoriales, abordant les questions de migration et de métissage à la lumière des époques traversées. Il en ressort une démarche exemplaire, éminemment actuelle, elle-même métisse et baroque, qui s’exprime aussi bien dans la gravure, le dessin, la sculpture ou les installations.

Apprécié sur plusieurs continents, le travail de René Derouin obtient une large diffusion au Québec, au Canada et à l’étranger, plus spécifiquement au Mexique où il a reçu les plus grands honneurs du gouvernement mexicain. Ses œuvres ont également été exposées en France, aux États-Unis, au Venezuela, en Australie et au Japon. On les retrouve aussi dans plusieurs collections nationales et internationales, notamment celles des institutions suivantes : Musée national des beaux-arts du Québec, Musée des beaux-arts de Montréal, Musée de la civilisation du Québec, Bibliothèque du Québec, Bibliothèque nationale de France, Musée des beaux-arts du Canada, The Glenbow Museum of Calgary, Museo del arte contemporanio Rufino Tamayo Mexico, Museo Universitario del Chopo Mexico, Loto-Québec, Banque Nationale du Canada et de nombreuses autres collections privées.