Jesus Carlos de Vilallonga

Né en 1927 en Catalogne, Jesús Carles de Vilallonga dessine depuis sa tendre enfance :  à cinq ans, il noircit son premier cahier de croquis dans lequel figurent les deux symboles les plus importants de sa vie :  la maison familiale datant du XIIIe siècle et un portrait de son père fumant la pipe.

À l’âge de onze ans, il remporte le premier prix en peinture lors d’un concours  organisé par son école.Après avoir fait des études en génie et en architecture à l’Université de Barcelone, il décide de devenir peintre et s’inscrit à l’École des Beaux-Arts. Vilallonga s’installe dans un atelier voisin du sculpteur Jordi Bonet, et ira parfaire sa formation à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1952.

Invité à exécuter la décoration d’un restaurant espagnol à Montréal, il arrive au Canada en 1955; ce sera le début de trente années de travail infatigable, partagé entre la Catalogne et le Québec. Évoluant parmi la bohème artistique de Montréal, il côtoie plusieurs créateurs :  Robert Roussil, Armand Vaillancourt, Jean-Paul Mousseau, Molinari.  En 1958, il expose à la Galerie Dominion et y restera lié jusqu’à  sa fermeture.En Catalogne, il fréquente le peintre Marcel Duchamp, l’écrivain Henry-François Rey ainsi que Ramon et Antonio Pitchot, artistes catalans. En 1967 il fera connaissance avec Salvador Dali et Gala et collabore avec Dali à la création de sculptures.

Le monde construit par Vilallonga est indiscutablement personnel, la nature et l’artifice s’y confondent en une métamorphose présentant non seulement le beau côté du monde mais aussi les versants les plus mystérieux et secrets qui enveloppent la réalité intérieure et extérieure d’un univers qui transcende le physique pour pénétrer le psychique.

Vendu